Nos actions

Nos actions

blueEnergy propose des solutions adaptées aux besoins des communautés isolées de la côte caraïbe du Nicaragua et d’Ethiopie. Ses projets portent principalement sur l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, la sécurité alimentaire, l’accès aux énergies renouvelables et les usages productifs de l’énergie, et le transfert de compétences.

Accès à l’eau et à l’assainissement

goutteA Bluefields, capitale de la Région Autonome de la Côte Caraïbe Sud, plus de 90% de la population n’a pas accès à l’eau potable. Depuis 2009, blueEnergy construit et installe des filtres à eau, des puits profonds et des latrines pour améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement de la région. Le programme Eau & Assainissement de blueEnergy a déjà bénéficié à plus de 16 000 personnes.

Contexte : Les questions d’accès à l’eau potable et de sensibilisation à l’hygiène sont cruciales pour la ville de Bluefields qui ne dispose pas d’un réseau de distribution d’eau ni de traitement des eaux usées. Les habitants utilisent l’eau qu’ils recueillent de puits rustiques, creusés à la main derrière leur maison. Faute de moyens pour équiper correctement ces puits, ils se servent, pour tirer l’eau, d’un seau et d’une corde sales. L’eau est facilement contaminée par des détritus, les animaux, les écoulements de la ville, les effluents de latrines voisines, généralement construites trop près des puits. D’après une étude réalisée par blueEnergy et l’université locale BICU, 98% des puits de Bluefields sont contaminés par les coliformes fécaux.

S’ajoute un problème d’assainissement réel qu’est le manque de latrines pour toutes les familles : une part importante de la population réalise ses besoins physiologiques à l’air libre, causant des dommages environnementaux et créant en même temps les conditions de développement de maladies au sein de la population. De plus, les latrines qui existent n’ont généralement pas de fosse septique adaptée, ce qui se traduit par une pollution des sous-sols.

L’eau est une nécessité vitale. C’est aussi un des facteurs déterminants pour la qualité de vie.

Les filtres de biosable

blueEnergy s’est associé à l’organisation canadienne Center for Affordable Water and Sanitation Technology (CAWST) pour développer un programme de filtres de biosable pour traiter l’eau contaminée au niveau domestique.

Les puits

blueEnergy construit, avec l’aide des bénéficiaires, des puits baptistes et des puits profonds pour faciliter l’accès à des nappes phréatiques moins contaminées.

Les latrines

Après avoir testé différents modèles de latrines, blueEnergy s’est lancé dans la construction de latrines sèches à double fosse avec déviation d’urine.

Sécurité alimentaire et agroécologie

terre

Le programme « Sécurité alimentaire et agroécologie » a été créé en 2018, dans le cadre de l’Initiative « Familles et Communautés Résilientes au Changement Climatique » lancée en 2014 qui vise à aider les communautés marginalisées à s’adapter à leur environnement et aux conséquences du changement climatique pour satisfaire leurs besoins essentiels. Le but de ce programme est d’assurer aux familles une alimentation suffisante, variée et de bonne qualité en diffusant les pratiques d’agroécologie et de permaculture. Depuis sa création, il a permis de créer 30 jardins potagers familiaux et a bénéficié à plus de 4700 personnes.

Contexte : La population de la région de Bluefields est particulièrement touchée par la malnutrition (dénutrition chronique, anémie, obésité) en raison de la pauvreté, du manque de diversité alimentaire et de pratiques nutritionnelles inadéquates. L’éloignement des principales zones de production agricole du pays réduit la variété des aliments disponibles et augmente le coût des produits. Les sols déforestés autour de Bluefields ont été ravinés par les pluies, acidifiés et rendus stériles. C’est pourquoi la population n’a pas (ou a perdu) la pratique de potagers familiaux.

Les bénéficiaires sont formés à la méthode « CULTIVER BIOINTENSIVEMENT » et accompagnés dans la création et l’entretien de leurs jardins familiaux biointensifs. Des ateliers de formation à la méthode biointensive sont organisés par l’équipe technique de blueEnergy au centre modèle Noda à Bluefields. Ce centre, reconnu comme « Centre d’Agriculture Biointensive », est un lieu officiel d’apprentissage et de diffusion de la méthode à l’échelle de la région et du pays.

Ce programme est développé en partenariat avec le Centre d’Agroforesterie de Wawashang (CETAA), les universités régionales (URACCAN et BICU) et les institutions locales (autorités municipales et régionales, réseau nicaraguayen de producteurs biointensifs).

Les jardins familiaux « biointensifs »

La méthode biointensive

Le centre modèle Noda

Gestion de l’énergie et usages productifs

Il est largement reconnu que l’accès à l’électricité et aux autres sources d’énergie modernes est une condition nécessaire au développement. Mais dans de nombreux endroits du monde, l’énergie n’est pas disponible. Depuis 2004, blueEnergy fournit aux communautés isolées les  solutions techniques pour accéder à une énergie propre et réduire leur précarité énergétique : installation de systèmes photovoltaïques individuels et communautaires, foyers économes en combustibles (foyers améliorés), biomasse. Le programme Énergie a bénéficié à près de 31 000 personnes.

Contexte : blueEnergy n’est pas un simple fournisseur d’énergie. blueEnergy conçoit l’apport d’énergie comme faisant partie intégrante d’un processus plus large conduisant à l’autonomie et l’amélioration de l’environnement social. Cette conception écosystémique repose sur une large participation des communautés, un développement continu des compétences, des méthodes de financement appropriées et une utilisation optimale de l’énergie.

Cette vision d’ensemble exige un travail complexe de longue haleine, mais s’avère nécessaire. L’objectif à long terme de blueEnergy est de délivrer une solution énergétique globale en collaborant avec tout un réseau de partenaires. blueEnergy travaille dans des endroits reculés où existe un énorme fossé entre la complexité des problèmes rencontrés et la capacité de la population et des institutions locales à les résoudre. L’association s’emploie à résoudre ces problèmes tout en renforçant les liens avec les partenaires locaux et en cherchant à en créer de nouveaux. Elle réussit à s’attacher des soutiens nationaux et internationaux et fait venir des bénévoles, des employés et des consultants de haut niveau du monde entier sur la côte nicaraguayenne. Elle y encourage les échanges entre les experts, les techniciens et les membres de la communauté qui partagent leur savoir et leur expérience afin d’accroître les compétences des populations et partenaires locaux et ses capacités opérationnelles internes.

Installations solaires

Depuis 2004, blueEnergy installe et forme à l’entretien de systèmes solaires individuels et communautaires à travers son programme d’électrification rurale, pour répondre aux besoins des communautés isolées qui n’ont pas accès à l’électricité.

Les foyers améliorés

blueEnergy a mis en place un important projet de Recherche & Développement sur les cuisinières améliorées. Ce projet vise à améliorer les conditions sanitaires, économiques et environnementales des habitants des communautés isolées du Nicaragua, en identifiant un modèle de foyer efficace et adapté aux besoins des populations.

La biomasse

Depuis 2012, blueEnergy travaille sur un projet de traitement et de valorisation des déchets par la biodigestion à Bluefields, Nicaragua : l’association a imaginé un système de sept biodigesteurs construits à côté de l’abattoir municipal permettant de produire de l’énergie (biogaz) et des fertilisants (biol et biosol) à partir des déchets de l’abattoir. Le gaz servira à chauffer l’eau de l’abattoir pour permettre l’abattage des porcs, et les fertilisants seront revendus comme engrais à des producteurs de la région.

Programme de développement des énergies renouvelables en Éthiopie

 

Image1L’Éthiopie se classe parmi les 15 pays les plus peuplés du monde avec 112 millions d’habitants. Depuis les années 2000, le pays a connu une forte croissance. Cependant de nombreux défis restent encore à relever : le revenu national brut est seulement de 850 USD par habitant, la population demeure en forte croissance et le potentiel agricole pâtit d’une déforestation drastique, d’une érosion des sols catastrophique et de très fortes sécheresses. Au niveau énergétique, même si ce pays dispose d’un potentiel considérable en énergies renouvelables (45 GW en hydroélectricité, 5 GW en géothermie, 100 GW en éolien), moins de 45% de la population a accès à l’électricité.

Contexte : Depuis 2014, blueEnergy et son partenaire éthiopien Mothers and Children Multisectoral Development Organisation (MCMDO), ont initié des projets de développement s’appuyant sur la production et l’utilisation d’énergies renouvelables (photovoltaïque, biomasse, cuisson améliorée…)

MCMDO (http://www.mcmdo.org) est une ONG qui agit depuis 20 ans en faveur des mères et des enfants vulnérables pour renforcer leur accès aux soins, à l’éducation et pour améliorer leurs conditions de vie grâce à ses programmes Eau et Assainissement, Agriculture et Développement d’Activités Génératrices de Revenus. MCMDO emploie une centaine de salariés, anime une dizaine de délégations et ses actions ont amélioré les conditions de vie d’environ six millions de bénéficiaires.

Les programmes de développement des énergies renouvelables mis en œuvre par blueEnergy et MCMDO avec le soutien de la Fondation EDF et de plusieurs autres partenaires (Synergie Solaire, Grand Lyon, Fondation Lord Michelham, Ambassade de France en Éthiopie) sont focalisés sur :

  • le pompage solaire (accès à l’eau potable en zone rurale, irrigation de centres agricoles),
  • la réalisation de centrales photovoltaïques de petite capacité (5 à 20 kW) pour l’approvisionnement en électricité de communautés locales.
  • l’autonomie énergétique d’une communauté rurale (kiosque solaire et kit photovoltaïque, cuisson efficace avec biogaz, four et chauffe-eau solaires, foyers améliorés).

L’ensemble de ces activités constitue le programme REESDE (Renewable Energies and Energy Effiency for Sustainable Development in Ethiopia) qui a également pour objectif de renforcer les capacités des équipes de MCMDO : mise en place et montée en compétence d’une équipe technique locale afin d’être autonome pour  la mise en œuvre et la maintenance des projets « énergies renouvelables ».

 

Pompage solaire

Centrale photovoltaïque

Autonomie énergétique d’une communauté rurale

Ils parlent de nous

blueEnergy : un espoir pour des milliers de nicaraguayen    |    Voir

Powerday : mon entreprise au service des autres    |    Voir

Salon des Solidarités 2016, Duo Association-Entreprise : blueEnergy & la Fondation EDF |    Voir